« Je vivais en armure, je me redresse encore intimidé d’avoir le droit d’être vrai. » Christian (informaticien à Tours)

 » J’ai libéré un truc énorme, je me sens frais comme un gardon, la vie est belle. » Claude (dirigeant d’entreprise à Gap)

 » Mon Dieu, je ne savais pas la vie bienveillante, incroyable…  » Philippe (philosophe à Nantes)

 » Mais si je me reconnais comme un mec bien, ça change tout. » Michel (professeur de mathématiques à Lille)

 » Les hommes, ça peut être centré et généreux. Quelle réconciliation ! » Édith (sophrologue à Toulouse)

«  Je quémandais l’amour alors que j’en déborde. J’ai pu m’y baigner. Merci dedans. » Claire (infirmière à Auxerre)

 » Découvrir mon monde intérieur m’a sorti d’un isolement indicible. » Serge (financier à Paris)

 » Enfin des outils concrets et des réponses à ce que j’ai toujours su, sans le savoir. » Nadia (sexologue à Genève)

 » Je me sens vaste et belle. Pour la première fois, je suis fière d’être une femme. » Anne (assistante sociale à Chartres)

Laurence S. (ingénieure)
« Avec les stages de Diane et Patrick, j‘ai changé mon approche de la vie : je trouve plus de plaisir à être dans un corps de femme, je m’autorise la douceur. J’écoute mes ressentis et je me sers de tout ce qui se présente dans ma vie (de bon ou de moins bon) pour me transformer et ma vie s’est allégée.
Cela m’a permis de voir la vie sous un autre angle, de vivre tous les événements comme des occasions de changer, d’être plus incarnée, plus présente dans mon corps de femme, plus accueillante à mes peurs, à mes limitations, d’apprendre à assurer mon intégrité concrètement et ainsi pouvoir me mettre à nu en conscience et justesse. Je suis maintenant en gratitude et reconnais l’abondance dans ma vie.

La particularité du travail de Diane et Patrick : 
Cadre sécurisant sur un plan physique et énergétique.
Ouvrir son coeur en nous autorisant à nous dépasser dans la profondeur et la joie simple.
Utiliser l’énergie pour transformer et prendre conscience sans prétendre que tout est possible
Rester bien ancrée dans notre corps de matière car la transformation se fait en accueillant ce qui est là même si c’est parfois difficile ou douloureux.
Utiliser notre créativité d’enfant pour faire jaillir des vérités profondes. »

Olivier (artisan ferrailleur)
« Le retour du stage fabuleux la semaine d’après encore mieux ensuite la rentrée et la reprise du travail cool et depuis je suis passé par plusieurs étapes don celle de digestion du stage, d’être perdu, en chantier mais toujours en ayant en tête ce que j ai appris de moi-même. Et aujourd’hui ma foi, juste mon chemin léger et je m’approche doucement de ma maturation d’homme et de l’équilibre. Nous nous sommes fait notre petit autel dans la chambre. Nous faisons notre alignement tous les jours, avec Laurence tout va bien. Je vous remercie mille fois de toute les belles et puissantes révélations et énergies que vous nous avait enseignées et partagées. Je vous souhaite tout le bonheur possible en espérant vous revoir. »

Jacques J. (comptable)
« La journée de dimanche dernier m’a énormément plu, comme les autres d’ailleurs, mais celle-là beaucoup plus. Je pense qu’il y a eu une intégration progressive avec les précédentes journées.
J’aime beaucoup ce que dit Diane qui est claire, va à ce qu’il y a de plus essentiel. Parce que pour moi, cela rejoint toute la pratique spirituelle engagée depuis des années, et cela me permet de beaucoup mieux comprendre l’enseignement que j’ai reçu, sur le plan du féminin et du masculin, qui sont comme d’autres aspects de l’enseignement que j’ai reçu, essentiels, le sage ayant parfaitement unifié son masculin et son féminin. Donc vraiment merci. »

Marie J. (enseignante)
« Voici 2 mois que nous nous sommes quittées à la ferme Rolland après les 2 magnifiques stages passés en ta compagnie et avec tes impulsions. J’ai vécu plein de choses depuis et ne saurais tout raconter. Mais j’aimerais te dire combien ces 2 semaines ont été fortes pour moi, m’ont portée et apporté. J’ai habité souvent la prêtresse vénusienne qui m’aide à garder le cap de la joie et d’oser le rayonnement « extérieur « .

Je pratique la sphère et l’alignement ainsi que l’épée presque chaque matin. J’apprécie beaucoup l’ouverture qui régnait dans tes stages envers tout ce qui existe, le fait de ne pas devoir focaliser sur quelque chose qui devrait être mieux qu’une autre, un ressenti qui devrait être atteint plutôt qu’un autre. J’ai découvert les mouvements de réception, d’accueil, et d’autres sans nom, de mes mains. Je me sentais libre, il n’y avait aucune contrainte, ce qui m’a certainement permis de faire ces découvertes. Je ne bloquais pas à cause de la contrainte.

Les 2 stages m’ont donné de la force et chaque matin, je fais la minute.
Je te remercie donc infiniment d’exister dans ma vie et j’aurais eu un très grand bonheur de venir en novembre au stage. »

Magali D. (infirmière)
« Il était un Noel ou les cloches s’étaient tues, les étoiles ne scintillaient pas dans mes yeux, la magie n’était plus et mon cœur d’enfant blessé lança un appel au secours. L’Univers ne tarda pas dans sa réponse, et m’offrit la possibilité de parcourir pendant cette année 2012 un long chemin auprès de Diane et Patrick, accompagnée aussi de plusieurs groupes de sœurs et frères de cœurs et de lumière que je remercie vivement ici.

Ce chemin, nous le connaissons tous et l’abordons à différents niveaux ou sous différentes formes tout au long de notre vie, le cheminons pour y faire souvent des allez- retours. Il pourrait être celui du Prince charmant traversant une forêt de ronces pour rejoindre sa belle. Il pourrait être celui des chevaliers des croisées vers leur quête. Il pourrait être celui de plusieurs années allongé dans le bureau d’un thérapeute. Il pourrait être celui du randonneur à l’assaut de son sommet préféré. Il pourrait être celui de notre quotidien, une route prise pour aller travailler.

Le mien à l’image de ces expériences vécues fut : mouvementé, long, périlleux, douloureux, amoureux, corporel, lumineux, dévoilé, unifiant, spatial, joyeux, bouleversant, initiatique, gratifiant, magique et encore plus.

Ce qui a profondément changé en moi :
 c’est le regard que je porte sur moi beaucoup plus tendre, sur les autres beaucoup plus tolérant. Ce qui a changé en moi c’est l’ouverture du cœur. Ce qui a changé en moi c’est la découverte de tous mes petits et grands Moi. Ce qui a changé en moi c’est qu’enfin je me reconnais en tant que telle et m’accepte dans l’amour, la compassion, l’humilité et la patience. Ce qui a changé en moi c’est que je ne me laisse plus manipuler par mes blessures d’abandon, de non reconnaissance et de rejet, car j’ai appris à en prendre soin, parce que je les ai traversé au plus profond de leur ombre et qu’elles m’ont offertes la lumière.

Ce qui a changé en moi c’est beaucoup d’autres secrets

Je souhaite aux prochains marcheurs du chemin soyeux, qu’ils se lancent avec détermination et confiance dans l’aventure, la récompense et au bout du chemin mais très souvent au détour d’une pierre, derrière un buisson, accrochée à une branche ou dans un nuage, il suffit juste de bien regarder et pour cela Diane et Patrick savent vous éclairer.

Il est un Noel où dans mon sapin batifolent un lutin sur sa bulle, une petite fée fraise, un dandy malicieux, une patineuse joyeuse, il y manque juste une petite libellule qui arrive bientôt. Dans mon jardin une étoile est née, scintillante, elle montre le chemin aux petits êtres de la forêt. Mes compagnons de route et de cœur vous aurez reconnus sans doute ces délicieux personnages. Bien à vous. Je vous aime. »

Jean Damien Carbou  ( Ingénieur en robotique )
Bordeaux; 33390.
« Merci .. Grandement merci pour ces quelques heures en votre compagnie. 
Merci pour votre qualité d’écoute et votre ouverture. Merci pour l’éclairage que vous avez amené sur notre couple et merci aussi pour les pistes de travail que vous nous avez offertes .
C’était tellement riche que j’espère que je retrouverai tout ce que vous avez pu nous livrer et ce au delà des quelques notes que j’ai prise. 
J’ai vraiment apprécié ce temps de parole et de confiance, ce moment où, le temps de quelques heures, j’ai posé mon armure et me suis senti moins lourd de quelques tonnes. 
Cette première rencontre en annonce d’autres. En tout cas je le souhaite et l’appelle de mes voeux » 

Coeurdialement
Jean Damien CARBOU